eco-bio.bdv.fr BDV.fr

Le développement durable > Comment agir ?

Aujourd'hui, les activités humaines se sont fortement intensifiées, notre société de consommation a atteint un niveau d'exigence élevé, et pourtant, la moitié de l'humanité consomme déjà 125% des capacités de la planète ! On peut mesurer l'impact de son mode de vie en calculant son empreinte écologique . Si chacun devait vivre comme un Européen, on évalue qu'il faudrait 2 planètes supplémentaires ! C'est ainsi que l'on voit que continuer ainsi, sans tenir compte des impacts de notre confort, n'est pas durable...

Ce ne sont que des réflexes à intégrer, de petits efforts auront de grands résultats plus nous serons nombreux à les faire. Quelques points en résumé :

  • Avant d'acheter quelque chose, réfléchir à son utilité réelle, découvrir ses qualités
    - facilité d'entretien (par ex. une lampe torche à manivelle ne nécessitera pas de piles),
    - consommation (par ex. une machine à laver classe A+ coûte plus cher mais consomme moins, et devient rentable),
    - usage (par ex. une lavette microfibres s'utilise sans détergent), emballage,
    - pays de provenance et de saison comme les légumes et fruits (pourquoi acheter des haricots verts du Kenya en pleine saison en France ?).
  • Choisir habilement un produit d'après sa fabrication, avec une valeur ajoutée écologique ou sociétale :
    - en matière recyclée,
    - naturelle et gérée,
    - portant un label de valeur reconnue
  • L'utiliser correctement , cela va d'éteindre une lumière ou une veille inutile à la conduite en douceur de la voiture...
  • Gérer les quantités, depuis la lessive dont il suffit de respecter le dosage, aux fruits et légumes qu'il est inutile d'acheter en trop grosse quantité, si l'on doit en jeter ! C'est aussi récupérer l'eau de pluie pour certains usages, ou encore l'eau de rinçage des fruits et légumes.
  • C'est aussi comprendre que certains produits sont très polluants, comme des fraises achetées en hiver par exemple, elles auront poussé sous serre ou voyagé par avion, ce qui dégage beaucoup plus de CO2 que celles d'été dans nos contrées.
  • Enfin, c'est réparer, récupérer, recycler au maximum tout ce que l'on achète, depuis le tri des emballages jusqu'à un compost chez soi.
  • C'est également réfléchir à ses déplacements, les réduire (multimédia de communication, visioconférence, télétravail...), les optimiser (choix du moyen de transport adapté, du vélo au train, privilégier les collectifs, covoiturage...)
  • Dans une maison, bien isolée, optimiser la consommation énergétique et d'eau. En réfléchissant, dès la construction ou les travaux, aux solutions rentables car moins polluantes, elles seront moins coûteuses à l'usage.
Plan du site | Crédits | Contact | © BDV.fr 2008